Addictomed : somnifères, anxiolytiques, calmants : attention à la dépendance !

Votre médecin vous a prescrit récemment un médicament pour soulager l'anxiété, le stress ou l’insomnie ? Savez-vous que certains de ces anxiolytiques s’ils sont pris trop longtemps, peuvent causer une accoutumance et une forte dépendance ?
Dans tous les cas, ces médicaments - s'ils peuvent être d'une grande aide ponctuellement - ne doivent généralement pas être utilisés à long terme.
Ils doivent être prescrits pour une courte durée et le dosage journalier indiqué par le médecin doit être respecté par le patient.
Ce site d’information scientifique est proposé par MFP Services, un organisme indépendant des producteurs de médicaments et de tous produits alternatifs.

Quand ils sont utiles, les somnifères et les anxiolytiques (les «benzodiazépines») n’ont qu’un rôle d’appoint transitoire et de courte durée:

  • Traitement contre l’insomnie : pas plus de 4 semaines consécutives !
  • Traitement contre l’anxiété : pas plus de 3 mois consécutifs !

Si vous prenez un somnifère ou un anxiolytique, n’interrompez pas seul votre traitement. Un arrêt brutal peut être dangereux. L'arrêt doit être très progressif et supervisé par votre médecin traitant.

Stress lié au COVID-19

L'info du moment

Rentrée des classes :
aider les enfants à retrouver un bon rythme de sommeil

Un sommeil de bonne qualité et en quantité suffisante est indispensable à la bonne croissance des enfants, notamment les plus petits. Après le relâchement des vacances, l’approche de la rentrée scolaire nécessite le retour à des horaires plus stricts. Cinq conseils pour que les petits reprennent peu à peu un bon rythme de sommeil :

  • Veillez à ce que les enfants passent chaque jour du temps à l’air extérieur : même quand le temps est gris, l’exposition à la lumière naturelle est un régulateur du sommeil.
  • Evitez les « excitants » en fin de journée comme les aliments trop sucrés, les boissons au cola, les jeux trop animés et surtout l’exposition à tous les écrans (télé, ordinateurs, tablette, téléphone....).
  • Respectez des horaires réguliers pour le dîner, un petit temps entre le dîner et le coucher et veillez à ce que les plus petits aient des nuits d’au moins 10 heures.
  • Mettez en place une « routine du coucher » dans une ambiance calme (raconter ou lire une histoire, écouter de la musique douce...).
  • Organisez une chambre favorable au sommeil : ni trop chaude, ni trop sèche, ni trop bruyante, ni trop lumineuse.....

Source : Open Rome

Mon somnifère ou mon anxiolytique
peut-il créer une dépendance ?

Pour le savoir, entrez dans le cadre ci-dessous
le nom de votre médicament

Je prends un somnifère ou un anxiolytique.
Suis-je accro ?

Faites le quiz